Share
LE MEURTRIER DU JEUNE ARNOLD NDONG, ÉLÈVE AU LYCÉE JEAN BAPTISTE OBIANG ETOUGHE RATTRAPÉ PAR LA JUSTICE

LE MEURTRIER DU JEUNE ARNOLD NDONG, ÉLÈVE AU LYCÉE JEAN BAPTISTE OBIANG ETOUGHE RATTRAPÉ PAR LA JUSTICE

Le présumé meurtrier au Lycée Jean Baptiste Obiang Etoughe, celui ayant ôté la vie d’Arnold Ndong avec l’aide de ses compagnons, le vendredi 10 mai écoulé, est désormais connu. Il s’agit de Mihindou, élève en classe de seconde et âgé d’une vingtaine d’années, ce dernier se trouve actuellement entre les mains de la justice, il risque une lourde peine.

Le lycée de Jean Baptiste Obiang Etoughe situé dans le sixième arrondissement de Libreville à une fois encore défrayer la chronique par l’assassinat d’un élève la semaine écoulée a la suite d’une altercation. Un fait qui semble à la mode au sein des établissements scolaire, tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays cela dû au laisser aller. 

La sécurité au sein des établissements semble ne pas être une propriété pour les autorités compétentes, une situation qui laisse les parents dans la crainte de ne plus voir rentrer saints et saufs leurs progénitures. 

Le cas du jeune Arnold Ndong, qui hélas fait encore couler encre et salive depuis le week-end dernier, il perd la vie parce que s’étant assied sur un banc convoité par son condisciple de classe, le dénommé Mihindou. 

LE DÉROULEMENT DES FAITS 

D’âpres les témoignages recueillis par notre rédaction ; le jeune Mihindou aurait exigé à la victime de libérer la place qu’il occupait, ce dernier lui aurait répondu qu’il n’y avait de banc fixe pour personne, que chacun était libre de s’asseoir n’importe où. Une réponse que n’aurait pas apprécié Mihindou qui a ensuite menacé le défunt, celui-ci qui s’est immédiatement plaint auprès du professeur qui aurait réprimandé l’élève assassin. 

Croyant la dispute terminée, le jeune Arnold Ndong décide de rentrer chez lui, ignorant que son condisciple Mihindou avec l’aide de ses complices avait a l’idée de lui donner une bonne correction.

Une bagarre va éclater, Mihindou se sentant menacé casse une bouteille, bénéficiant de l’aide de ses amis ces derniers vont se saisir de bâtons, Arnold Ndong reçoit un premier coup de bouteille à la main puis deux autres à la poitrine pendant que ses acolytes l’assainissent de coups de bâton à la tête et sur le dos. Arnold affaiblit va perdre l’équilibre et ses agresseurs de prendre la fuite. Le blessé sera transporté à l’hôpital des Instructions des armées, mais rendra très vite l’âme.

Interpellé récemment par les OPJ, le jeune Mihindou sera bientôt présenté au Palais de Justice de Libreville afin de répondre de son acte diabolique et entendre sa sentence. En attendant, ses complices seraient toujours en cavale. 

Selon nos sources, Michel Menga M’Essone, le ministre d’État, en charge de l’Éducation Nationale, aurait pris entièrement la charge des obsèques du jeune, Arnold Ndong, afin de venir en soutien à la famille éplorée.

Par DEYNARD A

Leave a Comment