Share
DU CHANGEMENT A LA TÊTE DE LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES ANCIENS ÉLÈVES DE L’ENA-FRANCE

DU CHANGEMENT A LA TÊTE DE LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES ANCIENS ÉLÈVES DE L’ENA-FRANCE

La Confédération Internationale des Associations Françaises et Étrangères des Anciens Élèves de l’École nationale d’administration française (ENA-France) vient d’élire a sa tête Camélia NTOUTOUME LECLERCQ le samedi 29 juin 2019. La Coordinatrice de la Communication Gouvernementale et chargée de la Décennie de la femme, à pour devoir désormais de plaider pour les questions de diversités et de mixité.

C’est a la suite d’un long scrutin très relevé entre trois candidats des pays ; Maroc, Liban et Gabon que notre compatriote a obtenu 56 % des suffrages.

Investie pour une durée d’un an par ses pairs issus de 134 pays regroupés dans 43 associations, la Gabonaise aura pour mission de valoriser et défendre les idéaux et projets de ladite confédération. 

Cette consécration arrive après avoir été Vice-présidente de la section Afrique. 

Une première pour la confédération d’avoir à sa tête une femme, cela depuis sa création il y a 22 ans sachant que son collège électoral est composé essentiellement d’hommes. Sa mission consiste à organiser un colloque sur une thématique précise selon les continents. Une avancée pour celle qui s’est toujours distinguée par son talent et rigueur dans le travail. Un scrutin auquel Daniel Keller, président de la section France s’est prononcé à travers les propos ci-après :

« Le scrutin en a décidé ainsi, c’est la main du destin, nous serons en 2020 au Gabon, à Libreville ».

L’occasion également pour le Président de l’Association des Anciens Elèves de l’ENA section Tchad, Dr David Houdeingar, par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur de ce pays, d’indiquer que : « la formation de l’ENA France est pour les non-ressortissants Français, le fruit d’une longue et précieuse coopération entre la France et les autres pays. Au-delà de cette relation, il y a aussi et surtout de formidables parcours intellectuels et collectifs qui se sont construits entre des nationalités différentes ». 

La rencontre de la capitale tchadienne a eu pour temps fort la conférence débat qui a porté sur le thème : « Le capital humain au service du développement : nouvelles mobilités et compétences »

La confédération des anciens élèves de l’ENA-France est déterminante, parmi ses devoirs, l’on note le maintien des liens entre les membres de différentes nationalités, elle contribue à maintenir de bonnes relations pour le développement des échanges entre les États, membres. Elle développe également des liens dans les domaines diplomatiques, économiques et culturels, favorise les relations entre les secteurs publics et privés des pays concernés.

L’École nationale d’administration accueille des élèves de tous les horizons depuis 1949.

Actuellement, le réseau compte 3 700 élèves pour 134 pays. Le Gabon tiendra sa réunion annuelle en 2020. Une nouvelle qui hisse haut les couleurs du pays.

Par S.E MISSEVOU

Leave a Comment