Share
DES POLICIERS SÉQUESTRÉS PUIS BASTONNÉS PAR UNE BANDE D’ÉTUDIANTS À  L’UOB

DES POLICIERS SÉQUESTRÉS PUIS BASTONNÉS PAR UNE BANDE D’ÉTUDIANTS À L’UOB

Une vingtaine d’étudiants à l’Université Omar Bongo (UOB) prennent à tabac trois (3) policiers de l’Office Central de Lutte anti-drogue (OCLAD) venus interpeller un dès leurs, dealer de cannabis ayant pris la fuite pour trouver refuge au lieu-dit bunker dans l’enceinte de L’UOB.

L’Office Central de Lutte Anti-Drogue (OCLAD) a vu trois (3) de ses agents se faire séquestrer puis luncher par une vingtaine près, d’étudiants visiblement sous l’effet de la drogue vendue a la vue de tout un chacun à l’UOB, le samedi 28 juin dernier, a la surprise générale.

LES FAITS

Alertés par leurs informateurs, trois (3) policiers de l’OCLAD vont débarquer dans l’enceinte de l’Université Omar Bongo (UOB) afin d’appréhender un dealer de chanvre indien.

Ce dernier arrêté puis menotté, et sur le point d’être embarqué à bord d’un véhicule en stationnement non loin du Centre National des Œuvres Universitaires (CNOU), réussira à trompé la vigilance des agents et va prendre la poudre d’escampette. Il trouvera ensuite refuge au lieu-dit, Bunker à l’UOB où les policiers vont être accueillis par un groupe d’une vingtaine d’étudiants environ, visiblement décidé a en finir avec les forces de police qui ont d’ailleurs été maîtrisé puis séquestrés de 17 h à 21 h, un moment au cours duquel ils seront tabassés a tour de rôle par les membres de la bande. Relate une source policière anonyme.

Selon la même source, les trois (3) policiers auront la vie sauve grâce à l’intervention musclée de leurs collègues des forces de l’ordre et du procureur de la République, Olivier N’zaou.

Aux dernières nouvelles, l’indélicat ayant pris la fuite, serait activement recherché par toutes les unités des forces de l’ordre . 

Par Pierre BOUTAMBA

Leave a Comment