Share
COVID-19 : LES PROVINCES DE LA N’GOUNIÉ, NYANGA, OGOOUÉ-IVINDO ET L’OGOOUÉ-LOLO TIENNENT BON

COVID-19 : LES PROVINCES DE LA N’GOUNIÉ, NYANGA, OGOOUÉ-IVINDO ET L’OGOOUÉ-LOLO TIENNENT BON

Depuis l’apparition de la pandémie du Covid-19 le 12 mars 2020 au Gabon, les provinces de l’Estuaire du Haut-Ogooué sont visiblement les plus affectées, suivis par le Woleu-Ntem, le Moyen-Ogooué et l’Ogooué-Maritime. Tandis que, la Ngounié, la Nyanga, l’Ogooué-Ivindo et l’Ogooué-Lolo tirent leur épingle du jeu, la raison tant évoquée à cette bien curieuse répartition est, l’application a la lettre des gestes barrières par les populations résidentes.

Sachant la pandémie en voie d’atteindre son pic dans l’ensemble du pays du fait de son nombre sans cesse croissant de cas testés positifs, arrêter pour l’heure ; à 1320, 11 décès, et 244 guérissons. Face à cette situation épidémiologique préoccupante pour un si petit pays comptant une population d’à peine 2 millions d’habitants, en dépit de la catastrophe sanitaire quasi manifeste, l’on constate néanmoins la lutte contre la propagation du Covid-19 dans les provinces ; la N’gounié, la Nyanga, l’Ogooué Ivindo et l’Ogooué-Lolo par des moyens les plus simples à savoir ; se laver les mains, éternuer dans son coude, la distanciation, etc. 

En somme, l’application des gestes barrières, mais aussi le respect des heures du couvre-feu partiel par les populations desdites localités.

« Ici nous ne sommes pas comme vous à Libreville où Port-gentil, nous dormons très tôt et il n’y a presque pas contact direct. Au levé du jour chacun vaque à ses travaux champêtres. » S’est confié, Moukala Jean-Pierre, de Sindara dans la province de la N’gounié.

Un argumentaire convaincant au vu des résultats, car ce sont là, les provinces épargnées par la pandémie depuis son apparition dans notre pays. Selon d’autres analystes ; les autorités locales jouent pleinement leur rôle contrairement aux rumeurs mensongères d’abandon des populations distillées a longueur de journée a travers les réseaux sociaux.

En espérant cette configuration de la présence du virus stable afin qu’il n’y ait une nouvelle vague de contamination telle que nous l’assistons impuissament dans le grand Libreville.

 

Par Pierre BOUTAMBA



Leave a Comment