Share
« ALI BONGO ONDIMBA EST MORT, IL N’EXISTE PLUS », DIXIT JEAN-REMY YAMA POUR LA DYNAMIQUE UNITAIRE

« ALI BONGO ONDIMBA EST MORT, IL N’EXISTE PLUS », DIXIT JEAN-REMY YAMA POUR LA DYNAMIQUE UNITAIRE

La Confédération Syndicale Dynamique Unitaire s’exprime sur les questions brûlantes, elle décide clairement de faire face aux autorités de la République en tête desquelles, Ali Bongo Ondimba, qu’elle estime mort et enterré. La déclaration a été rendue publique face à la presse le mardi 2 Juillet 2019, dans ces locaux sis à Awendjé dans le quatrième arrondissement de Libreville.

La défense des intérêts des travailleurs, ok mais au-delà le syndicat ne saurait être indifférent à la forme de l’Etat, car ne pouvant exister en dehors d’un régime démocratique, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire s’inscrit en plus, légitimement, dans un combat citoyen qui s’avère primordial et capital pour la résolution des revendications des travailleurs dont l’origine remonte depuis juin 2018, et ce, conformément aux lignes directrices de la Commission africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, estime le bureau syndical.

En effet, lors du Conseil des ministres du 21 juin 2018, le gouvernement a annoncé la mise en place des mesures dites d’austérité au prétexte de juguler la crise économique et financière, et de moderniser l’administration publique du Gabon. Le décryptage de ces mesures montre que celles-ci sont aux antipodes des prétendus motifs évoqués. Au contraire, elles déshumanisent le travailleur, et surtout sont illégales.

Sans langue de bois, le Président de Dynamique Unitaire, Jean-Remy Yama, explique ;

« La responsabilité de ce pourrissement incombe au gouvernement, détenteur d’un pouvoir sans pouvoir, surtout au regard de la situation inédite dans laquelle se trouve le Gabon depuis le 24 octobre 2018. En effet, la loi 1/2018 du 12 janvier 2018 portant révision de la Constitution de la République gabonaise consacre tous les leviers de pouvoirs décisionnels au Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, seul interlocuteur privilégié des partenaires sociaux. Or depuis cette date, après moult tergiversations et spéculations, la Présidence de la République a reconnu que le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) à Ryad en Arabie Saoudite. Depuis lors, le gouvernement tente, par des montages photos et vidéos grotesques, de convaincre les Gabonais qu’Ali BONGO ONDIMBA se porte très bien » s’est-il prononcé.

LA PROPOSITION DE DYNAMIQUE UNITAIRE

La proposition faite par la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire, par courrier du 7 décembre 2018 à la Présidente du Sénat, d’une commission parlementaire Majorité-Opposition pour le rencontrer ;

La tentative de coup d’Etat du 7 janvier 2019 ;

La demande d’audience du 4 avril 2019 faite par la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire de le rencontrer ;

L’incapacité du Premier ministre à répondre aux préalables du 23 avril 2019 posés par la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire pour le dialogue social ;

Autres points évoqués , l’attitude unilatérale de la direction de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de revenir à la trimestrialisation du paiement de la pension retraite, au mépris des résolutions du dialogue social d’Angondjé de novembre 2014 convoqué par le Président de la République Ali BONGO ONDIMBA, qui l’avait mensualisé ;

L’incapacité du gouvernement à rétablir les salaires des agents de l’Etat illégalement suspendus depuis le pseudo recensement de juillet 2018 et le paiement des arriérés dus.

Concernant la discrétion manifeste du Chef de l’État, Son Excellence, Ali BONGO ONDIMBA vis-à-vis de son peuple et même au sortir des rencontres avec ses homologues, la Dynamique Unitaire par la voix de son président, Jean-Remy Yama, précise ;

« Connaissant la propension d’Ali BONGO ONDIMBA à intervenir ou à apparaître à la moindre occasion, et à l’analyse de tous ces faisceaux d’indices, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire a l’intime conviction que le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA EST MORT, IL N’EXISTE PLUS », avant de poursuivre ;

« Par conséquent, Dynamique Unitaire se saisit en responsabilité, dès ce jour, d’ajouter à la revendication syndicale la revendication citoyenne en exigeant préalablement le déclenchement du mécanisme constitutionnel de la Vacance du pouvoir »

Par S.E MISSEVOU

Leave a Comment