Share
QUERELLES D’ÉLUS LOCAUX À MONGO : LE PDG BLOQUE À NOUVEAU LE VOTE DU BUDGET PRIMITIF DE 2020

QUERELLES D’ÉLUS LOCAUX À MONGO : LE PDG BLOQUE À NOUVEAU LE VOTE DU BUDGET PRIMITIF DE 2020

Le groupe d’élus locaux du Parti Démocratique Gabonais (PDG) vient une fois de plus de bloquer le vote du budget primitif de l’année 2020 du conseil départemental de Mongo dans la province de la Nyanga dirigé par François Sizosse Koumba du parti Les Démocrates (LD) de l’opposition, suite aux querelles les opposants.

Réunis en session ordinaire récemment, dans le cadre de l’examen et à l’adoption du budget primitif de l’année 2020 en adéquation à la note circulaire n° 249/MI/SG/DGCL du ministère de l’Intérieur, mais suite aux tensions existantes entre les formations politiques (PDG / LD) comme l’on pouvait l’imaginer, le vote du budget primitif du conseil départemental de Mongo a été une fois de plus empêché par le groupe d’élus locaux du parti au pouvoir.

Selon notre source, les élus du PDG trouvent surréaliste et non rentable pour la localité les projets de François Sizosse Koumba, d’où leur rejet d’adoption. Un point de vue balayé d’un revers de la main par le groupe d’élus locaux LD, ces derniers estimant que leurs compères du PDG font dans la diversion pour justifier leur attitude de mauvais perdants. 

En rappel, à Mongo le PDG compte 9 conseillers, contre 7 pour LD. L’élection de François Sizosse Koumba l’actuel président du conseil départemental a été rendu possible grâce à un revirement à la dernière minute de 2 conseillers du PDG, une défaite au goût amer pour les représentants du parti au pouvoir. 

Dorénavant sans budget, François Sizosse Koumba se demande comment mettre en place sa politique de développement dans une localité aux allures de mouroir située exactement à 86 km de Tchibanga. 

À ce jour, rallier le département relève du parcours du combattant car étant l’une des zones les moins développées du pays. 

 

Par Pierre BOUTAMBA

 

Leave a Comment