Share
MATHIAS OTOUNGA OSSIBADJOUO ET SA COPINE KARINE CECILIA ARISSANI FOULENT AUX PIEDS LES GESTES BARRIÈRES

MATHIAS OTOUNGA OSSIBADJOUO ET SA COPINE KARINE CECILIA ARISSANI FOULENT AUX PIEDS LES GESTES BARRIÈRES

Mathias Otounga Ossibadjouo, ministre en charge de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires, et Karine Cécilia Arissani, Secrétaire Exécutif de l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires (ARTF), foulent au sol les gestes barrières de lutte contre la pandémie du Covid-19. Les faits ont eu lieu à Casepga récemment lors de la cérémonie mortuaire du regretté Alexis Ndouna. 

Main dans la main, Matthias Otounga Ossibadjouo, ministre en charge de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires et sa copine Karine Arissani, Secrétaire Exécutif de l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires (ARTF), sont apparus banalisant sans vergogne les mesures barrières visant à lutter contre la faucheuse mondiale du moment qu’est le Coronavirus.

La scène se déroule à la maison des pompes funèbres « Casepga » lors des hommages rendus à Alexis Ndouna décédé, le mardi 21 avril dernier, a la suite d’une insuffisance rénale dans une structure hospitalière de la place.

Pour rappel, l’homme d’affaires natif du village Kabaga dans le Haut Ogooué de son vivant, s’est façonné la réputation de prédateur sexuel, féru de chair fraîche (mineures). 

Que s’est-il donc passé pour que ces hauts cadres du pays en arrivent à là ? Un comportement rétrograde laissant transparaître au grand jour la négligence avec laquelle nos autorités gèrent depuis plusieurs semaines la situation relative au covid-19. Sous d’autres cieux les deux responsables hors la loi auraient été lourdement sanctionnés pour servir d’exemple, de sorte que cela ne se reproduise plus durant cette période de crise sanitaire. 

 

Par Le fils du bled



Leave a Comment