Share
COVID-19 : LES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT, LA MOQUERIE DE TROP DU POUVOIR D’ALI BONGO ONDIMBA

COVID-19 : LES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT, LA MOQUERIE DE TROP DU POUVOIR D’ALI BONGO ONDIMBA

La stratégie de confinement des populations dans l’ensemble du pays, mise en place par le gouvernement sous l’impulsion du Président Ali Bongo Ondimba est d’une absurdité sans égale. La méthode employée jusqu’à ce jour n’a de sens que pour celui désireux faire la grosse commission. Scande une importante partie de la population désemparée.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, et le gouvernement conduit par Julien N’koghe Bekale ont lamentablement échoués dans leur tâche visant à combattre le Coronavirus au Gabon. Depuis lors, ils sont perçus tels une bande de bricoleurs.

« Gouverner c’est prévoir »

La pandémie de la Covid-19 favorise l’enrichissement du pouvoir plutôt que la sécurité sanitaire des populations ; « Nous savons tous que la situation actuelle leur permet de s’enrichir frauduleusement, ils détournent à ciel ouvert l’argent des bailleurs de fonds internationaux au détriment des populations. Voyez-vous comment nous vivons depuis le début de la pandémie, plusieurs d’entre nous ne savent plus comment vivre, c’est regrettable. Ils vont très mal mourir. » S’est confié Mr, Antchouet Jean-Claude au quartier Glass.

À voir le nombre de personnes testées positives chaque jour, l’on peut affirmer sans risque de se tromper que la situation a échappée nos dirigeants et leur COPIL.

Selon certains analystes interrogés sur la question par notre rédaction ; « il était possible de maintenir sans trop de dégâts deux petits millions d’habitants  à leurs domiciles, en procédant notamment à des assistances financières électroniques via, Airtel money où Mobicash, sachant que 95% environ sont détenteurs au moins d’un téléphone portable, d’une sim et d’un compte mobile banking. Cela aurait permis a chacun depuis son domicile de se prendre en charge. L’on aurait éviter la problématique de propagation e a laquelle assiste impuissant ces acteurs ».

En rappel, l’annonce du président de la République faisait état en son temps d’une enveloppe de 250 milliards alloués au gouvernement pour la mise en application des mesures d’accompagnement en faveur des populations. Triste est de constater que ce budget n’aura servi qu’à faire des apparitions spectaculaires de la part de leurs réels bénéficiaires face aux populations davantage misérables.

Bien que confinées, rien où presque ne leurs sont favorables ; les denrées alimentaires n’ont été visibles pour certaines d’entre elles, dans plusieurs quartiers et villes du pays, qu’à travers le petit écran où les réseaux sociaux. La gratuité d’électricité n’est profitable qu’aux détenteurs de compteurs de 1 à 3 Kwa, excluant de facto d’autres compatriotes possédants des compteurs de plus de 3 Kwa en situation économique fragile. La gratuité d’eau avec des robinets où rien ne coule. Le transport gratuit assuré par Trans Urb n’est utile qu’a 0,01 %. Le paiement des loyers n’est qu’une vue de l’esprit, les petits bailleurs attendent toujours leur dû. Une autre bombe à retardement pour le pouvoir contradictoire et mensonger d’Ali Bongo Ondimba.

 

Par S.E MISSÉVOU

Leave a Comment