Share
HCECV : L’ENVIRONNEMENT TIENT SON RÉGULATEUR

HCECV : L’ENVIRONNEMENT TIENT SON RÉGULATEUR

Terrain, contrôle et rappel à l’ordre, le Haut-commissariat à l’environnement et au cadre de vie (HCECV), créé en mars 2019, n’a jamais manqué de ménager ses efforts pour répondre à ces impératifs.

Mieux gérer et coordonner la gestion des ordures ménagères et la protection de l’environnement, voici le leitmotiv qui justifie la création du HCECV en mars 2019 lors d’un Conseil des ministres. Cette institution « assiste le Président de la République dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de la politique en matière d’environnement et de salubrité́ publique ». Elle coordonne et contrôle par ailleurs, l’action des intervenants du secteur.

Dirigé par Yannick Ongonwou Sonnet, un fin connaisseur des questions environnementales, le HCECV agit sur plusieurs plans, tout en offrant au Gabon la possibilité de s’attaquer en profondeur aux problèmes de pollution, d’insalubrité, de collecte, de traitement et de recyclage des déchets ménagers qui gangrènent principalement la ville de Libreville.

Ces questions sont à la fois un enjeu écologique mais également économique pour le Gabon, car elles permettent au pays d’entrevoir des nouveaux débouchés économiques. En effet, « une partie de l’avenir économique du Gabon se joue dans la filière verte », laissait entendre Yannick Ongonwou Sonnet lors d’une interview accordée à www.lalibreville.com

L’adoption des nouvelles exigences en matière de gestion environnementale le démontre. Plus que par le passé, le Gabon accorde une place de choix à l’environnement. Les institutions étatiques comme le HCECV sont là pour matérialiser les ambitions du Gouvernement dans ce sens.

 

La Rédaction

 

 

 

Leave a Comment