Share
GSEZ NKOK CONTRIBUE À LA PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ

GSEZ NKOK CONTRIBUE À LA PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ

Répondant aux nombreux défis environnementaux relevés par le Gabon, GSEZ NKOK a lancé récemment une étude d’impact environnementale et sociale sectorielle dont le but est ; la réduction des risques de destruction de la biodiversité par les entreprises présentes en son sein.


C’est un cabinet indépendant de renommée internationale qui mène les travaux, celui-ci se réfère aux experts de chez nous. Cette étude fera du bien tant au Gabon qu’à l’international. 

Pour mener a bien ses recherches, il s’appuie sur les points suivants ; l’identification des zones sensibles ou des espèces vulnérables ;
la prévoyance des mesures de gestion en vue de préserver lesdites espèces.

Pour rappel, la Zone Economique Spéciale de Nkok abrite des mangroves dans un espace vert précis à ce jour non exploité. 

Sur le plan mondial, les mangroves font l’objet de destructions massives car surexploiter. Les destructeurs minimisant très souvent leur nécessité pour l’humanité. 

À retenir, le rôle des mangroves dans un environnement tel que le nôtre ; elles stabilisent le littoral, améliorent la qualité de l’eau et lutte contre l’érosion, participent à la reproduction des espèces sous-marines, abritent plusieurs oiseaux, crustacés, et bien d’autres. Elles permettent aux communautés côtières d’en vivre du fait de leur utilité. Aussi, les mangroves participent au stockage du carbone. Mais encore qu’elles luttent efficacement contre le changement climatique.

Pour cela, nous pouvons affirmer le bien fondé de cet engagement de GSEZ NKOK avec le soutien remarquable de la Direction Générale de l’Environnement et de la Protection de la Nature pour la mise en œuvre des mesures visant à leur protection tout comme à celle des espèces vulnérables qu’elles abritent. À cela, s’ajoute notamment la protection du cadre de vie des populations côtières où installées a proximité.

 

Par S.E MISSÉVOU

Leave a Comment