Share
BOIS DU GABON / OZIGO, MOABI, KEVAZINGO : BIENTÔT PATRIMOINES NATIONAUX

BOIS DU GABON / OZIGO, MOABI, KEVAZINGO : BIENTÔT PATRIMOINES NATIONAUX

Faisant suite a la récente mesure interdisant la vente du Kévazingo, le gouvernement de la république par l’entremise du ministre d’Etat, de la forêt, de l’environnement, Guy Bertrand Mapangou, compte également interdire la vente et l’exploitation d’essences rares du bois de chez nous, il s’agit : du Moabi et l’Ozigo.

C’est a ce propos que le Ministre d’État, en charge des forêts et de l’environnement, Guy Bertrand Mapangou, a réuni les acteurs liés a la protection et la gestion des ressources forestières a son cabinet, le 2 avril 2019, dans le but de trouver des solutions adaptées a la problématique.

Une réunion a laquelle les différents acteurs ont élaboré un plan d’action consistant a faire table rase de la querelle née de la récente décision concernant le kevazingo, tant au pays, qu’ailleurs avec les risques de ternir l’image du Gabon dans le marché du bois.

« Nous allons dans un premier temps mettre à exécution des textes qui vont réguler et interdire définitivement l’exploitation de l’Ozigo, du Moabi et du Kévazingo en République gabonaise », s’est prononcé le Ministre d’État, en charge des forêts et de l’environnement, Guy Bertrand Mapangou.

Ainsi, le membre du gouvernement, suggère que les dites essences soient décrétées ; patrimoines national, et interdites à la vente.Des propositions qui seront soumises au cours du prochain Conseil des Ministres.

« Concernant les fonctionnaires interpelés dans l’affaire de Kévazingo, une enquête est en cours car des faits constatés les condamnent pour l’instant », a indiqué Guy-Bertrand Mapangou.

Par S.E MISSEVOU

1 Comment on this Post

  1. Simone Nzodi

    Bonsoir que l’auteur m’explique « patrimones national »

    Répondre

Leave a Comment