Share
AFFAIRE KEVAZINGO : WU JUFENG ALIAS FRANÇOIS WU SERAIT LE CERVEAU DU VOL DES CONTENEURS

AFFAIRE KEVAZINGO : WU JUFENG ALIAS FRANÇOIS WU SERAIT LE CERVEAU DU VOL DES CONTENEURS

Enfin une lueur d’espoir pour l’aboutissement de l’affaire dite ; « Kevazingogate », dans la poursuite à l’enquête devant mettre en lumière les responsabilités de la disparition des 353 conteneurs de Kevazingo au port d’Owendo.

Du Nouveau aux dernières nouvelles.

Après une précédente sortie le 7 Mai écoulé, largement relayée par la presse nationale et internationale, cette fois-ci le procureur de la République informe l’opinion nationale qu’environ 200 des conteneurs détourné ont été localisés par les agents de la police judiciaire en charge de l’enquête.

Une communication faite au cours d’un point de presse organisé au tribunal de première instance de Libreville, le lundi 13 mai 2019.

Après tapage médiatique, voilà que des conteneurs dont certains étaient semble-t-il déjà bien loin du territoire national, seraient encore sur place, précisément à proximité du lieu où ils ont été soustraits et sur le point d’être embarqués pour la Chine.

Le procureur de la république, Olivier N’Zahou, indique que 71 conteneurs ont été identifiés sur le site d’entreposage de la Société de Transport du Gabon, tandis que 129 autres ont été retrouvés sur le site de la société Owendo Conteneurs Terminal. Aussi facilement, bon sang, de qui se moque-t-on ?

Dans cette saga, il y aurait des commanditaires, l’un d’entre eux activement recherché serait de nationalité chinoise, répondant au nom de ; Wu Jufeng, plus connu sous l’appellation de ; François Wu, de la société 3 C Transit. Quelques-uns de ses complices présumés sont actuellement en détention, il s’agit de ; ZhuKongfu et Amy Zang.

Le procureur de la république, Olivier N’Zahou, assure que d’autres acteurs majeurs dans cette affaire de détournement de conteneurs de kevazingo suivront leurs acolytes en cellules.

Par ailleurs, des cadres de l’administration publique, particulièrement ; des Eaux et Forêts et Douanes sont également dans le viseur des agents de la police judiciaire.

De source sûre, certains feraient intervenir des mains noirs afin qu’ils ne soient pas éclaboussés, mais qu’à cela ne tienne, des têtes tomberont.

Nous y reviendrons.

Par S.E MISSEVOU

Leave a Comment