Share
PÉNURIE DE MANIOC / LES LIVRAISONS DE MANIOC PAR LA SOTRADER SE POURSUIVENT

PÉNURIE DE MANIOC / LES LIVRAISONS DE MANIOC PAR LA SOTRADER SE POURSUIVENT

La société de transformation agricole et de développement rural (SOTRADER) a une énième fois livrée sur le marché de Libreville une cargaison de 50 tonnes de manioc en provenance des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.

Pour la énième fois, la (SOTRADER) a procédé a la livraison de manioc a son entrepôt sis au quartier ; Les Charbonnages – zone dite Lac bleue, dans le premier arrondissement de Libreville. Une cargaison d’une quantité exacte de cinquante (50) tonnes en provenance des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.

Ainsi donc, 50 tonnes de manioc trempé ont été vendues aux commerçants de Libreville et ses environs. Cela sous les regards notamment ; du Président Directeur Général (PDG) de la (SOTRADER) Théophile Ogandaga par ailleurs Directeur Général Adjoint (DGA) d’Olam Gabon et de Hamed Bongo Ondimba, Directeur Provinciale (DP) de la (SOTRADER) dans le Haut-Ogooué.

Outre cette commercialisation, dix-sept (17) autres tonnes de manioc ont été livrées par la (SOTRADER), elles feront l’objet d’une commercialisation imminente.

 «C’est du manioc en provenance du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo, où nous avons des équipes qui travaillent avec nos coopératives. Et donc de façons régulières, nous recevons du manioc qui nous vient des productions des plantations que nous avons développées dans le cadre du programme Graine, et même des plantations d’agriculteurs qui travaillent en dehors du programme Graine. Parce que comme vous le savez, le programme Graine se fait depuis un certain temps, et nous avons développé des plantations de manioc, de bananes, et autres. Et ces plantations se mettent désormais à produire». A indiqué Théophile Ogandaga.

La particularité de la commercialisation cette fois-ci ; est qu’elle s’effectue directement avec les commerçants dans son ensemble, en lieu et place des grossistes comme ce fut le cas précédemment.

« Aujourd’hui nous avons décidé qu’en plus des gros distributeurs, nous devons livrée le manioc aux commerçantes qui sont pour la plupart des compatriotes. Nous pensons qu’il faut mettre l’accent sur les commerçantes Gabonaises sans qu’il n’y ait plus jamais d’intermédiaires. L’événement d’aujourd’hui scelle le début d’une relation de partenariat commercial avec les commerçantes de façon individuelle».  A ajouté Théophile Ogandaga

Avec AGP

Leave a Comment