Share
YA YONG / LA MORT PRÉMATURÉE D’UN DIGNE HÉRITIER DE LA DANSE « MALAMU »

YA YONG / LA MORT PRÉMATURÉE D’UN DIGNE HÉRITIER DE LA DANSE « MALAMU »

Décédé a l’hôpital d’instructions des armées Omar Bongo Ondimba, le jeudi 21 mars 2019 des suites d’une maladie, l’artiste ; Ya Yong, a clairement été une icône dans la province de la Nyanga à travers son savoir-faire artistique hérité de son défunt père.

Décédé des suites d’une maladie à l’âge de 39 ans à l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba à Libreville, le jeudi 21 mars 2019, l’artiste connu sous l’appellation de ; Ya Yong, à vraisemblablement marquer les esprits dans la province de la Nyanga.

Solliciter lors des cérémonies de ; mariages, meetings, anniversaires et bien d’autres organisations des Nynois, ce dernier faisait vibrer les foules grâce a sa voix mélodieuse et ses déhanchements envoûtant, cela en compagnie notamment de son groupe de danse folklorique dénommé ; « MALAMU ».

Quasiment inconnu du paysage musical gabonais dans son ensemble, l’artiste traditionnel ; Ya Yong, laisse un grand vide dans les cœurs des fans du chant et de la danse « MALAMU », qu’il exécutait avec maestria, un savoir-faire pleinement hérité de son défunt papa Maganga Ma Nziengui Gaston.

Par ailleurs, la mise en bière et le cheminement du corps pour Tchibanga, sa ville natale a été prise en charge par un fils de la province profondément attristé par le décès de l’artiste, apprenons-nous d’une source familiale, celle-ci de poursuivre : «Ya Yong sera inhumé le samedi 30 mars 2019 au village Ndéga, situé à une vingtaine  de kilomètres de la ville de Tchibanga ».

La mort de Maganga Cédric dit Ya Yong endeuille l’univers culturel Nynois, mais un adage nous rappelle que ; « L’artiste ne meurt jamais car ses œuvres vont perpétrer son existence à jamais ».

Par Pierre BOUTAMBA

Leave a Comment