Share
FESTIVAL GABON 9 PROVINCES : LES LANGUES DU TERROIR AU CŒUR DES ÉCHANGES

FESTIVAL GABON 9 PROVINCES : LES LANGUES DU TERROIR AU CŒUR DES ÉCHANGES

« Langues locales et Jeunesse », tel est le thème choisi pour mieux célébrer cette année, ‘’ le festival Gabon 9 provinces ‘’, en sa 3e édition qui aura lieu à Libreville, du 8 au 16 août prochain. 

La valorisation de nos langues, c’est la mission que s’est fixée le comité d’organisation sous la houlette du nouveau membre du gouvernement en charge de la culture, Franck N’guema.

Les grandes lignes du festival ont été étalées au cours d’une conférence de presse tenue dans les locaux du palais des sports, le mercredi 10 juillet 2019. Cette année, et pour la troisième fois consécutive, elle se tiendra plusieurs jours durant. Un thème inspiré par le numéro un (1) Gabonais, Ali Bongo Ondimba, selon les propos du ministre Franck N’guema. 

« Le festival, cette année, contribue à préservé ce qui est notre identité, à promouvoir et sauvegarder nos langues clairement en voie de disparition » a spécifié, le ministre de la Culture, Franck N’guema

Si la langue officielle reconnue comme telle, est le français, il n’en demeure pas moins que le Gabon regorge de plusieurs ethnies et talents qui méritent une attention particulière. L’occasion également pour les déracinés de s’approprier les bases de nos langues à travers le chant, la lecture… 

« Ceci n’est pas une affaire du ministre, mais plutôt de chaque communauté ethnique du pays qui doit prendre conscience de son identité, s’ouvrir aux autres ainsi qu’au renforcement des liens » a martelé, le ministre de la Culture, Franck N’guema

Cependant, les inscriptions pour ceux désireux y prendre part sont ouvertes. (chanteurs, Peintres, Écrivains, Sculpteurs, etc.) Sont attendus au palais des sports, situé à petit-paris dans le troisième arrondissement de la capitale gabonaise.

Quoi qu’on en dise, les éditions précédentes ont connu un franc succès par leurs mobilisations lors du festival. La toute dernière rappelons-le, a enregistrée une présence massive d’environ quarante mille contemporains.

Par S.E MISSEVOU


Leave a Comment