Share
ALI BONGO, 10 ANS DE POUVOIR, TOUJOURS AUCUNE SALLE DE SPECTACLES ENCORE MOINS DE CINÉMA

ALI BONGO, 10 ANS DE POUVOIR, TOUJOURS AUCUNE SALLE DE SPECTACLES ENCORE MOINS DE CINÉMA

Le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, l’avait pourtant promis aux gabonais, la construction de salles de spectacles et cinéma tout comme des bibliothèques dans chacune des provinces du pays. Constat accablant 10 ans après, rien que des promesses en l’air. Ce dernier abandonnant les populations a elles mêmes.

Ali Bongo Ondimba avait pourtant suscité un espoir auprès des populations gabonaise a la suite des promesses faites lors de la campagne présidentielle en 2009, l’on citera entre autres ; la construction des salles de spectacles, cinéma ainsi que des bibliothèques dans les grandes villes du pays.

Dix (10) années passées, toujours rien au bénéfice des acteurs culturels du fait que les promesses n’aient malheureusement été concrétisées, la mer a boire semble-t-il pour le numéro un (1) gabonais.

Au lieu d’en construire pour le grand public, l’on retient plutôt la destruction en série des quelques unes qui faisaient le bonheur de tous.

Gabon Expo et la Salle des Conférences de la Cité de la démocratie sont de parfaits exemples.

Aujourd’hui le Gabon ne compte aucune salle de spectacle construite par l’État. Une carence soumettant les organisateurs de concerts et autres, à la débrouillardise soit sous la tente du Jardin Botanique, en plein air dans un coin de rue de la ville où dans la salle de l’Institut Français, l’une des propriétés Française au Gabon.

Selon certaines sources, les coûts de locations des salles précitées seraient estimées à plusieurs millions de nos francs. 

Une situation qui embarrassent les promoteurs d’événements a faibles budgets, certains parfois contraints à l’abandon au profit de ceux proches du pouvoir, les cas Direct Prod,  d’Edgard Yonkeu ;

AFJ Production de Fréderic Gassita ;

Etc.

Par Pierre BOUTAMBA

Leave a Comment